Titre professionnel Agent de Sûreté et de Sécurité Privée : une formation subventionnée par l’Etat Français

La sécurité est un enjeu majeur pour les entreprises et les particuliers. Pour assurer la sécurité des personnes et des biens, l’Etat Français a mis en place un titre professionnel reconnu par l’Etat : l’Agent de Sûreté et de Sécurité Privée. Cette formation est subventionnée par l’Etat Français et permet aux participants de passer la certification RNCP34507.

Introduction

Le titre professionnel Agent de Sûreté et de Sécurité Privée est une formation reconnue par l’Etat Français. Elle est subventionnée par l’Etat et permet aux participants de passer la certification RNCP34507. Cette formation est destinée aux personnes souhaitant exercer une activité de surveillance humaine et de sécurité incendie. Elle permet aux participants d’acquérir les compétences nécessaires pour assurer la sécurité des personnes et des biens, préserver l’environnement et offrir un service de qualité.

Objectifs et contexte de la certification

Le titre professionnel Agent de Sûreté et de Sécurité Privée est destiné aux personnes souhaitant exercer une activité de surveillance humaine et de sécurité incendie. Il permet aux participants d’acquérir les compétences nécessaires pour assurer la sécurité des personnes et des biens, préserver l’environnement et offrir un service de qualité.

L’accès à l’exercice de l’activité de surveillance humaine est réglementé et nécessite la détention d’une carte professionnelle. Les participants à la formation doivent justifier des exigences et des conditions posées par la réglementation. Dans le secteur public, ils sont soumis aux conditions d’accès des agents de la fonction publique.

Activités visées

L’agent de sûreté et de sécurité privée surveille les lieux par une présence préventive ou dissuasive. Il gère l’accueil physique et traite les appels téléphoniques. En fonction de la gradation des risques et des menaces, il contrôle les accès aux bâtiments, aux zones sensibles et autres espaces identifiés et fluidifie les déplacements. Il anticipe les situations conflictuelles ou menaçantes par des techniques de détection et de désamorçage. En cas de situation conflictuelle dégradée, il intervient en préservant l’intégrité physique des personnes.

Il peut être amené à renseigner des documents opérationnels et être force de proposition dans le cadre de la démarche qualité de service. L’agent de sûreté et de sécurité privée contribue à la prévention des risques pour une protection globale du site. Il prend en compte les risques professionnels spécifiques à l’activité de sécurité. Il contribue à la prévention des risques et gère les risques liés à la sécurité et à l’environnement de travail.

Il détecte ou intervient face à un comportement suspect, un acte malveillant ou terroriste. Suite à une anomalie, à un déclenchement d’alarme intrusion, technique, ou incendie, il intervient pour maintenir ou rétablir la situation. L’agent de sûreté et de sécurité privée contribue au renforcement de la sécurité sur des sites dits « sensibles ». La vulnérabilité du site conduit l’agent à appliquer des mesures de sécurité renforcées et à intensifier sa vigilance dans une démarche proactive.

Tout au long de son service, il peut être amené à prendre les mesures qui s’imposent en préservant sa sécurité et celle d’autrui. Il maintient en état de propreté son poste de travail, vérifie la présence, l’état, le fonctionnement des moyens techniques et des moyens de secours. Le cas échéant, il effectue des interventions pour remédier à un dysfonctionnement de premier niveau.

L’agent de sûreté et de sécurité privée s’adapte en permanence à l’évolution des dispositifs technologiques pouvant associer des outils numériques et des logiciels. Il communique à distance, en face-à-face ou par écrit avec les services internes, les partenaires et les services compétents. Il protège les informations confidentielles. Il rend compte oralement ou par écrit à sa hiérarchie. Il alerte les personnes compétentes ou habilitées en fonction de la situation et de son évolution. Il trace les actions sur une main courante papier, électronique ou dans un rapport d’intervention ou circonstancié.

L’emploi s’exerce à l’intérieur des bâtiments ou dans la limite des lieux dont il a la garde, en présence des personnels, des partenaires ou du public, le jour ou la nuit. A titre exceptionnel, il peut être autorisé à exercer sur la voie publique. L’activité d’agent de sûreté et de sécurité privée s’exerce le plus souvent de façon sédentaire

Obtenez le guide des subventions
Pour obtenir une formation + une certification reconnue par l’Etat.


Mettez votre email ci-dessous.